Mardi gras : la Bêtise de Cambrai est à l'honneur

- Categorie : Nos récits

Tradition du nord Mardi Gras

Chaque année, le Mardi Gras est l’occasion pour vous de ressortir la poêle à crêpes et d’emmener vos petits garnements assister aux manifestations organisées près de chez vous !

Car il s’agit bien du carnaval que vos petits-enfants attendent avec grande impatience ! Et si chaque région possède ses propres traditions carnavalesques, nous vous proposons de partir plein nord, dans les Hauts-de-France, afin d’y découvrir des célébrations folkloriques et hautes en couleur !

Pourquoi célèbre-t-on mardi gras ? 

À mardi gras, l’hiver s’en va ! Effectivement, comme le suggère ce vieux dicton, mardi gras, ou tout du moins les célébrations païennes qui en sont à l’origine, avait pour but de célébrer la fin de l’hiver et le renouveau de la nature.

Selon la tradition chrétienne, le mardi gras, qui précède le carême et donc une période de jeûne pour les croyants, est la fête de tous les excès. C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle de mardi « gras ». Excès vestimentaires et gourmands, à mardi gras tout est permis !

Le carnaval, une tradition bien ancrée dans le nord

Et dans certaines régions du monde, mardi gras et son carnaval est une véritable institution où petits et grands paradent costumés pendant plusieurs jours, comme à Rio, Venise ou encore Dunkerque et sa région !

C’est au XVIIe siècle que la tradition carnavalesque de Dunkerque voit le jour. À l’époque, Dunkerque est alors une ville composée essentiellement de pêcheurs. Les armateurs, ont ainsi l’habitude de leur offrir, avant qu’ils n’entreprennent leur périlleux voyage en Islande pour pêcher le hareng, un grand repas et une fête, qui se déroulent avant le carême. Au départ bien distinctes, les célébrations offertes aux pêcheurs et mardi gras tombent un jour, suite à un heureux hasard, à la même date. C’est ainsi que les deux célébrations n’en deviennent qu’une seule. Le carnaval, n’a ainsi jamais cessé de rassembler les habitants de la ville depuis cette époque.

Pendant le carnaval de Dunkerque, on trouve les bandes, c’est-à-dire des défilés costumés où l’on entend des chants traditionnels souvent en patois local accompagnés d’un orchestre, et des bals, où les carnavaleux se retrouvent, le soir, revêtus de leurs plus beaux atours. Et attention, à Dunkerque, le carnaval, c’est du sérieux et pour y participer, le « Cletch » ou déguisement est obligatoire !

La bêtise de Cambrai, la friandise incontournable des Hauts-de-France

Votre incursion dans le nord ne serait pas tout à fait complète sans y savourer les bêtises de Cambrai, ces délicieuses friandises que l’on déguste aussi bien pendant mardi gras que le reste de l’année !

Si deux grandes maisons, Afchain et Despinoy, se disputent de nos jours la paternité de ce bonbon, l’histoire de sa création reste sensiblement la même.

Comme l’indique son nom, ce petit bonbon rayé est effectivement né à la suite d’une « bêtise » du confiseur, qui alors qu’il préparait ses berlingots, fait, par mégarde, tomber de la menthe dans la pâte.

Les berlingots mentholés connaissent alors un franc succès auprès des clients de la confiserie qui redemandent de ces sucreries rafraîchissantes.

Bonbon originairement à la menthe, la bêtise de Cambrai se décline aujourd’hui dans différents parfums : citron, pomme, orange, violette, et même framboise !

Pour les gourmands qui souhaitent se régaler sans se culpabiliser, il y a des bêtises sans sucre ajouté.

/111-betises-cambrai-sans-sucre-ajoute.html

Célébrée dans l’hexagone, la bêtise grâce à sa saveur inimitable a même réussi à traverser les océans où elle fait le bonheur des gourmands Américains et Japonais !

Alors cette année, célébrez mardi gras en suivant les merveilleuses traditions des Hauts-de-France, en partageant des bêtises en famille !

Articles en relation

Ajouter un commentaire